RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2018

By Marc 2 années ago
Home  /  A-Actualité  /  C-Actualité Airbus  /  RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2018

«  Les chiffres du premier semestre 2018 reflètent l’accélération en fin d’année des livraisons en raison du manque de disponibilité de moteurs pour l’A 320neo tandis que le programme A 350 enregistre une nette amélioration.   Les livraisons d’A 330 sont reparties à la hausse au cours du deuxième trimestre mais notre objectif annuel reste un défi.   La demande du marché reste forte pour l’ensemble du portefeuille AIRBUS qui comprend maintenant  l’A 320 , le plus petit modèle de la famille AIRBUS  .  Le salon de FARNBOROUGH a confirmé cette tendance avec l’annonce de plus de 400 commandes de mono- et bicouloirs  .  Notre priorité opérationnelle pour les avions commerciaux reste la sécurisation de la montée en cadence de la production.   En ce qui concerne notre plus important programme militaire ,  l’A 400M  ,  nous enregistrons des progrès sur les plans opérationnels et capacitaires ainsi que dans la négociation avec les gouvernements dans le cadre se l’amendement contractuel nécessaire «  a déclaré Tom ENDERS , CEO d’AIRBUS  .

Pour ce premier semestre 2018 ( S1/2018) AIRBUS a enregistré 206 commandes d’avions commerciaux contre 203 en S1/2017 ; le carnet de commandes atteignait 7168 avions commerciaux au 30/06/2018 et au cours du salon de FARNBOROUGH AIRBUS a annoncé 431 commandes ; pour les hélicoptères les commandes se sont élevées à 143 unités contre 151 en S1/2017  . AIRBUS D&S a enregistré une bonne dynamique des commandes particulièrement pour SPACE SYSTEMS et il y a des perspectives encourageant pour les programmes européens d’avions militaires et de drones .

Le Chiffre d’Affaires ( CA ) est stable à 25 Milliards€ 5 (25,2 en S1/2017) reflétant un mix d’avions commerciaux , les changements de périmètre et la baisse du dollar ; AIRBUS HELICOPTERS  a livré141 unités contre 190 en S1/2017 et son CA reflète la dé consolidation de la société de service VECTOR AEROSPACE  . Pour AIRBUS D&S le CA reflète la stabilité des activités ,  la solide exécution des programmes et les dé consolidations de DEFENSE ELECTRONICS en fin 2017  et de DDS COMMUNICATIONS en 2O18  .

Le bénéfice Ajusté Consolidé (EBIT-A) s’est élevé pour AIRBUS à 1162 M€ contre 556 en S1/2017 avec 867M€ pour les avions commerciaux dûs principalement à l’amélioration du programme A 350 ainsi qu’à la transition et à l’accélération des cadences de l’A 320neo ( 110 A 320neo  ont été livrés dont 59 au deuxième trimestre ) les motoristes s’employant à honorer leurs engagements aussi le nombre d’avions stockés a diminué mais il subsiste des risques de ne pas atteindre la cible annoncée de 8OO avions .  Pour l’A 350 les premiers A 350-1000 ont été livrés  et le programme accélère  vers l’objectif de 10 exemplaires par mois d’ici la fin de l’année .  L’A 330neo a terminé sa campagne d’essais de vols commerciaux et la livraison du premier exemplaire est prévue à la fin de l’été ; par ailleurs l’avion cargo BELUGA XL a effectué son vol inaugural  . Pour AIRBUS HELICOPTERS l’EBIT A a progressé à 135M€ ( 80 en S1/2017) traduisant une solide exécution des programmes . Enfin pour AIRBUS D&S l’EBIT A a s’est établi à 305 M€ reflétant la stabilité des activités et la solide éxécution des programmes ; on peut noter  que 8 A400M ont été livrés et qu’AIRBUS continue à travailler avec les nations partenaires pour obtenir un avenant contractuel avant la fin de l’année  .

Les dépenses de R&D autofinancées se sont montées à 1403M€ contre 1289 en S1/2017 .

Compte tenu de ces résultats le résultat net consolidé s’établit à ­496M€ contre 1091 en S1/2017 et le bénéfice net par action à 0,64€ contre 1,41 en S1/2017 .  Le résultat financier s’établit à -303M€ contre +72M€ en S1/2017  .  Le flux de trésorerie disponible avant fusions , acquisitions et financement clients s’établit à -3968M€ contre -2033 en S1/2017 en raison de l’accélération des -cadences de production alors que les livraisons sont impactées par la situation des moteurs  .  La trésorerie nette consolidée s’établissait à 8,1 Mld€ au 30 juim  contre 13,4 Mld€ fin 2017 et la trésorerie brute à 17,8 Mld€ contre 24,6 Mld€ fin 2017 .

PERSPECTIVES : Comte tenu de ces résultats et si les taux de croissance de l’économie mondiale et du trafic aérien ne subissent pas de perturbations notables ,  AIRBUS prévoit pour 2018 :

  • La livraison d’environ 800 avions à l’exclusion des A 22O et de 18 A22O
  • Un bénéfice ajusté ( EBIT A ) de 5 Mld€ )
  • Un flux de trésorerie stable d’environ -0,3 MLD€ , l’impact des A 220 étant couvert par l’accord avec CSAL
Category:
  C-Actualité Airbus
this post was shared 0 times
 000