Actualité

1
/
3
/

Actualité

D-Actualité Airbus Commercial Aircraft

TOURNEE DES PRESENTATION DE L’A 350-1000 EN ASIE ET MOYEN ORIENT

février 1, 2018
Le 28 janvier AIRBUS a annoncé que l’A 350-1000 , le dernier membre de la famille des gros porteurs d’AIRBUS , partait pour une tournée de démonstration de 3 semaines en Asie et au Moyen Orient  .  Ce tour fait suite à une série d’essais en vol qui ont duré presque un an et qui ont conduit à la double certification européenne (EASA ) et américaine (FAA ) , et  précède  la première livraison destinée à QATAR AIRWAYS  .  Le programme de vol de 55000km comprendra des arrêts  à DOHA , MOSCATE , HONG KONG , SEOUL , SINGAPOUR avec quelques jours au salon 2018 , BANGKOK , SYDNEY , AUCKLAND , TOKYO et MANILLE  .  Cet avion , le MSN 065 est un avion d’essais qui a 95% de pièces communes avec l’A 350-900 mais le fuselage est plus long pour accommoder 40 passagers supplémentaires , l’aérodynamique arrière est différente  , le train  d’atterrissage est à 6 roues et la propulsion est assurée par des moteurs RP TRENT XWB 97 .  Comme l’A 350-900 l’A 350-1000  est équipé de la nouvelle cabine AirSpace qui associe confort et efficacité   .  A ce jour 11 clients ont commandé 169 A 350-1000  .
H-Actualité Airbus D&S - Space

AIRBUS SELECTIONNE POUR LE PROGRAMME EGNOS V3 de l’ESA

février 1, 2018
Le 29 janvier l’Agence Spatiale Européenne ( ESA ) a sélectionné AIRBUS D&S pour assurer la Maîtrise d’œuvre du développement d’EGNOS V3 , le Système Européen Géostationnaire de services de Navigation qui fournira opérationnellement à travers l’EUROPE  des services opérationnels intégaux d’une information complète augmentant ainsi la précision et la disponibilité des services de positionnement  des systèmes mondiaux de navigation par satellite GALILEO et GPSS et qui les fournira à ses utilisateurs en temps réel avec des alertes en cas de dégradation du signal  . EGNOS V3 a été conçu par l’ESA pour le compte de la Commission Européenne et de l’agence du GNSS européen et fournira des services améliorés et sécurisées  d’intégrité de l’information pour l’aviation civile à travers l’europe pour la prochaine décennie ;  ce programme garantira la continuité totale du service et sera le premier système d’augmentation spatiale utilisant à la fois  le GPS et GALILEO ; de plus il améliorera la résilience face à l’augmentation des risques en matière de sécurité et en particulier ceux liés à la cybersécurité   et il remplacera EGNOS V2 en service depuis 2011  .  «   Ce programme est stratégique pour consolider la position d’AIRBUS dans le secteur de la navigation et la signature de ce contrat est le fruit de plus de 5 ans d’intense travail d’équipe et d’investissement ; grâce à notre consortium nous rassemblons en europe un vivier de ressources et d’expériences afin d’assurer le développement indispensable du segment sol sécurisé   .  Je suis convaincu que nous ferons d’EGNOS V3 un succès «  a déclaré Nicolas CHAMUSSY , Directeur Général de Space Systems  . Pour ce contrat AIRBUS dirigera un consortium de partenaires venus de France  , d’Allemagne , d’Espagne et de Suisse , et sera chargé du développement , de l’intégration et de la préparation des opérations d’EGNOS V3 ainsi que de la performance globale du système et du centre de traitement qui est le cœur des algorithmes de navigation en temps réel  . Une centaine de personnes travaillerons sur ce programme tout au long des 6 ans et demi du contrat  .   En 2023 la version à fréquence simple remplacera la version opérationnelle actuelle et la version finale à fréquence double sera livrée 18 mois plus tard   .
D-Actualité Airbus Commercial Aircraft

L’INGENIERIE AERONAUTIQUE S’INSPIRE DE LA STRUCTURE AERODYNAMIQUE DE CERTAINS OISEAUX ET POISSONS

février 1, 2018
Les  ingénieurs d’AIRBUS apprennent beaucoup en étudiant l’efficacité aérodynamique  des vols d’oiseaux et de certains poissons et notamment des albatros et des requins  qui ont mis probablement des millions d’années avant d’arriver à leur maîtrise  dans ce domaine et  il a été notamment découvert qu’alors que pour les avions on essaie de rendre toutes les surfaces extérieures aussi lisses que possible les requins par exemple ont une peau parsemée  de mini excroissances ( riblets ) qui semblent réduire la traînée notamment à grande vitesse ; des essais ont été effectués en soufflerie qui ont montré en effet que les résultats étaient très utiles en régime de croisiére à grande vitesse  .  Par ailleurs les albatros peuvent parcourir des centaines de km sous de forts vents malgré un ratio envergure/corde beaucoup plus élevé que celui des avions d’AIRBUS  aussi Tom WILSON   ,  ingénieur d’AIRBUS , constate que «  la façon dont la nature a résolu les problèmes de vol des oiseaux nous ouvre des voies pour améliorer les vols des avions «  .  Plusieurs départements d’AIRBUS étudient les applications   des enseignements des vols des oiseaux (  biomimicry )  à celui des avions et une étude de recherche publique a été confiée à AIRBUS avec la participation de LUFTANSHA TECHNIK et de BREMER WERK pour continuer à explorer la possibilité d’utiliser pour les A 350xwb après 2020  des revêtements d’aîles et de gouvernes horizontales s’inspirant de la peau des requins  . Lee-Ann RAMCHERITA , Manager innovation en physique du vol ,  a souligné : » Nous voulons comprendre comment notamment les insectes , les oiseaux et les chauve souris peuvent détecter puis intercepter leurs cibles en dépit de l’environnement ( vent , pluie …) car cela nous aidera pour concevoir nos futurs aéronefs   «  .
L- Actualité ARIANE Group

LANCEMENT DE DEUX SATELLITES PAR ARIANE 5

février 1, 2018
Le 26 janvier  ARIANESPACE a procédé au lancement VA 241 de deux satellites de télécommunications  SES-14 et Al yah 3 qui ont été placés en orbite malgré une déviation de trajectoire pendant le vol .  Le lancement avait été effectué comme prévu à 19h20 ( heure de KOUROU ) mais 9 minutes et 26 secondes plus tard  les  stations de poursuite ont perdu le contact avec ARIANE 5 et les investigations initiales ont montré qu’il y a eu une déviation de trajectoire mais qu’à la fin de la mission le lanceur ARIANE 5 a pu placer les deux satellites sur une orbite stable et  les sociétés SES et  Yahsat ont pu avoir le contact avec leurs satellites et s’assurer qu’ils fonctionnaient normalement  .  ARIANESPACE a mis en place une commission d’enquête indépendante  présidée par un ingénieur Général de l’Agence Spatiale Européenne   .

Photos d’archives

Partenaires et Mécenes