RESULTATS DES TROIS PREMIERS TRIMESTRES 2017

By Marc 5 années ago
Home  /  A-Actualité  /  C-Actualité Airbus  /  RESULTATS DES TROIS PREMIERS TRIMESTRES 2017

« Notre fort carnet de commandes et un contexte favorable du marché continuent d’alimenter notre croissance  .    Nous confirmons donc notre vision positive malgré les problèmes que nous avons avec les moteurs qui retardent la production de nos A 320neo  «  a déclaré Tom ENDERS , CEO d’AIRBUS .

Les commandes ont atteint 73,8 Mld€ contre 50,8 durant la même période de 2016 (9M/16 ) et le carnet de commandes 945 Mld€ contre 1060 fin 2016 avec 271 commandes d’avions commerciaux contre 380 en 9m/16  ce qui porte le carnet de commandes   à 6691  avions commerciaux .  AIRBUS hélicoptères a reçu 210commandes nettes d’hélicoptères contre 211 en 9m16 dont 14 H175 et AIRBUS D&S enregistre malgré la vente de l’électronique de défense une bonne dynamique qui a conduit à la vente de 5 MRTT pour l’Allemagne et la Norvège mais on a constaté un ralentissement sur le segment des satellites de communications .

Le chiffre d’affaires est stable à 43 Mld€ ( 42,7 en 9m16 ) malgré le changement de périmètre d’AIRBUS D&S  mais est en progression sur une base comparable.  Le chiffre d’affaires d’AIRBUS AVIONS COMMERCIAUX a progressé de 4% à32643M€ avec la livraison de 454 avions , contre 462 en 9m16 ,dont 350 de la famille A 320 , 50 A 350 , 45 A330 et 9 A380 ; AIRBUS HELICOPTERS enregistre  une légère hausse des livraisons ( 266 contre 258 ) et un chiffre d’affaires de 4988M€  et AIRBUS D&S un chiffre d’affaires en baisse de 13%  à 6733M€ due au changement de périmètre .  les activités défense du groupe se sont montées à 6408M€ en baisse de 11% par rapport à 9m16  .

Le Bénéfice Ajusté ( EBIT A ) s’est élevé à 1796M€ en baisse de25%  celui des avions commerciaux s’étant élevé à 1545M€€ contre1836M€ en 9M16  du fait d’un mix défavorable des livraisons et de leur étalement et de prix de transition . Pour les avions la montée en cadence de l’A 350 progresse bien pour atteindre l’objectif de production de 20/mois fin 2018 , des défis subsistent pour la montée en cadence de l’A320neo mais les livraisons devraient s’accélérer au 4iéme trimestre et pour l’instant la priorité a été donnée à la livraison de moteurs de rechange ce qui va conduire du fait des problèmes de moteurs à être légèrement en retard sur l’objectif de livraisons 2017 ; néanmoins le programme A 330neo a franchi en octobre un important jalon avec son vol inaugural réussi   . Pour les hélicoptères l’EBIT A est en repli à 165M€ reflétant un mix moins favorable des livraisons , une baisse des activités de service et l’immobilisation passée du H225 en partie compensés par le plan de transformation de la division .Enfin pour AIRBUS D&S l’EBIT A s’établit à 357M€ contre 436 en 2016 du fait du changement de périmètre ; 12 A 400M ont été livrés contre 11 pour la même période de 2016 et le calendrier de production est toujours en discussion avec les clients car de nombreux défis subsistent pour ce programme notamment le calendrier des livraisons , la sécurisation des commandes à l’export , les capacités techniques contractuelles et les coûts  aussi les discussions se poursuivent avec l’OCCAR pour lever les risques de ce programme .

Les dépenses de R&D du groupe ont diminué à 1918M€ contre 2015 M€ pour 9m/2016 et il faut noter une plus value nette de 604M€ pour la vente des activités  d’électronique de défense d’AIRBUS D&S  et une charge de 150M€ pour le programme A 400M  .

Compte tenu de ces résultats et si la croissance du trafic aérien et de l’économie mondiale ne subissent pas de perturbations majeures AIRBUS prévoit pour 2017 : – la livraison de700 avions commerciaux sous réserve que les motoristes respectent leurs engagements  – Une amélioration de quelques %  de l’EBIT A et un flux de trésorerie disponible  stable par rapport à 2016 avant fusions et acquisitions et financements clients   .

AIRBUS a aussi annoncé que des enquêtes sont en cours d’une part par le SFO britannique et le Parquet National Financier français et d’autre part par le Département d’Etat américain sur l’examen de la conformité des actions d’AIRBUS avec les réglementations de ces pays ce qui pourrait  avoir des conséquences négatives pouvant donner lieu à des pertes potentielles  et des pénalités dont il n’est pas possible pour l’instant d’évaluer les conséquences financières , commerciales et opérationnelles .

Au 30 septembre le groupe AIRBUS avait un effectif de 130217 personnes contre 133782 un an auparavant soit moins 2%  .

Category:
  C-Actualité Airbus
this post was shared 0 times
 000