Disparition du fondateur du site Aérobibliothèque

By Florence 2 mois ago
Home  /  A-Actualité  /  Disparition du fondateur du site Aérobibliothèque

Philippe Ballarini nous a quittés ce 7 avril 2022, vaincu par la maladie.

Philippe-Ballarini

Baptisé « Papy Navions » pour les intimes, l’ancien instituteur a été le fondateur de l’Aérobibliothèque un site dont l’objectif est, depuis 2001, « la diffusion de l’information en ce qui concerne les publications aéronautiques francophones, voire dans certains cas, d’ouvrages en langue étrangère traitant d’aéronautique ». D’une simple rubrique, l’Aérobibliothèque devint rapidement un site à part. En un peu plus de deux décennies, plusieurs milliers d’ouvrages ont été analysés, du fascicule d’histoire régionale auto-publié aux best-sellers internationaux, devenant ainsi, une vitrine incontournable pour de nombreux éditeurs.

L’équipe des « aérobibliothécaires », dont nous vous proposons de lire leur communiqué ci-dessous, continuera de faire vivre l’Aérobibliothèque, site de référence dans le domaine de l’aéronautique et du spatial.

Philippe Ballarini « Papy Navions »
12 septembre 1951-7 avril 2022


C’est avec le cœur gros que nous vous annonçons que Philippe Ballarini nous a quitté ce 7 avril. Il était malade depuis de longs mois, ce qui explique le fonctionnement un peu chaotique du site ces derniers temps : en plus d’en être le fondateur, il en était surtout le moteur, l’énergie, en première ligne comme en soute !

C’était un bon vivant, au sens le plus absolu du terme. Tous ceux qui ont un jour approché « camp Ninon », où il vivait, gardent des souvenirs émus de ses petits plats amoureusement préparés et sa cave pleine de trésors.

On se souviendra de ses salopettes improbables, de ses coups de gueule tonitruants, de fous rires inattendus, de sa capacité à poursuivre au bout de la nuit d’interminables conversations sur la musique, la plongée, le cinéma, les motos ou tout autre sujet, et bien entendu de son immense amour de l’aviation et des livres.

Aujourd’hui, nous sommes orphelins de « Papy Navions ».
Nous perdons plus qu’un ami, un maître – lui qui fut instituteur ; et c’est avec une émotion terrible que nous pensons fort à sa famille, à son épouse Annie et à sa fille Élisa notamment, qui l’ont accompagné tout au long de sa maladie et à qui nous adressons toutes nos condoléances.

À nous, désormais, la lourde tâche de faire perdurer son idée et son œuvre.

Les Aérobibliothécaires

« Il conserve de son bel âge Un sourire au fond de ses yeux Et je me dis que c’est dommage De vous le décrire sans cheveux ! »

Category:
  A-Actualité
this post was shared 0 times
 000
About

 Florence

  (25 articles)